04 82 33 61 82 contact@resolue.fr
 tel Devis 04 82 33 61 82
Interventions
06 74 16 56 42

Nos autres métiers

Comprendre, pour mieux exterminer les punaises de lit

Pour envisager un traitement efficace, il convient de clairement identifier la punaise de lits puis de déterminer les principales zones de présence ou à risques.

Généralités
Les punaises de lits sont des insectes hématophages (qui se nourrissent de sang) qui se développent dans nos habitats après y être entré avec du mobilier contaminé, des visiteurs infestés ou simplement avec nos bagages, sacs de couchage, lits parapluie…au retour des vacances.

La punaise de lit est un insecte qui possède un appareil buccal piqueur-suceur lui permettant de percer la peau de sa victime pour injecter un anesthésiant anticoagulant (moindre douleur à la piqûre et fluidification du sang) puis ensuite de sucer le sang dont elle se nourrit.

La punaise de lits retrouve ses victimes humaines aux odeurs, chaleur corporelle et au CO2 que nous dégageons en respirant. Une chambre non occupée ne sera ainsi par perçue comme un « garde manger » prioritaire pour les punaises de lits qui se rapprocheront et s’installeront plus volontiers autour des lieux où elles auront l’habitude de nous retrouver immobiles pour de longues périodes tels que les chambres occupées et le canapé du salon.

La punaise utilise son corps plat pour se glisser dans les espaces les plus inaccessibles pour développer son nid et se dissimuler. Ainsi, bien que parfaitement visible à l’œil nu et se déplaçant lentement, la punaise est rarement observée par ses victimes pendant la journée.

Il est souvent plus facile de voir les déjections de punaises, ou le sang séché, qui se présentent sous forme de points noirs ou bordeaux foncé regroupés en ce qui ressemblent à des points faits par un crayon papier. Ces tâches sont généralement visibles sur les coutures des matelas, les emboitements des lattes de sommiers et les coins de tapisserie.

Caractéristiques physiques
De dimension comprise entre moins d’un millimètre pour les œufs à près de 6 à 8 mm pour les adultes (pour un millimètre d’épaisseur environ) ; vue du dessus, la punaise a une forme très ronde pour la femelle et plus allongé pour le male.
La teinte va du blanc pour les œufs (regroupés en grappes de 10 œufs ou plus), beige clair pour les juvéniles à un brun bordeaux pour un adulte gorgé de sang (on dit généralement que la punaise ressemble alors à un pépin de pomme).

Son cycle de développement
Il est compris entre 2 mois et près d’un an en fonction de la nourriture (sang humain) disponible  et de la température ambiante (idéalement au dessus de 15°), la punaise hibernant par temps froid.

Dans de bonnes conditions, un mâle peut féconder plusieurs femelles par jour et une femelle peut pondre une dizaine d’œufs tous les 3 à 4 jours…pendant près de 6 mois pour plusieurs centaines d’œufs !
Les œufs éclosent avant deux semaines et à chacun des 5 stades larvaires qui suivent, la punaise aura besoin de beaucoup de sang (jusqu’à 2 fois son poids) pour se développer.
L’espérance de vie de la punaise peut dépasser un an.

Les caches habituelles dans l’habitat
La punaise profite volontiers de la pénombre pour s’approcher de sa victime et la piquer pendant une longue période d’immobilité dans les lits mais également dans les canapés.
C’est ainsi que l’on retrouve fréquemment les punaises au plus près des «garde-manger» que nous représentons pour elles et en particulier dans les coutures du matelas, emboitements des lattes de sommier, dans le mobilier de la chambre, le plancher, les prises électriques, les plinthes, derrière les tableaux, sous la tapisserie décollée…

Quelques caches spécifiques
Par expérience, quelques objets spécifiques seront également à surveiller particulièrement car ils peuvent être vecteurs d’infestation (contaminés lors d’un séjour dans un lieu infesté, ils faciliteront le transport au domicile de ces nuisibles) : valises stockées sous le lit, sacs de couchage, lits parapluie, fauteuils roulants…

Les conséquences pour l’homme
La première conséquence est la gêne physique (douleur, insomnie), voire l’allergie ou la forte réaction que les piqûres peuvent engendrer en fonction de la sensibilité de chacun.
Certaines personnes n’auront que peu ou pas de démangeaisons, d’autres pourront subir un calvaire tant les piqûres deviendront purulentes voire infectieuses… C’est pourquoi il est impératif d’exterminer les punaises de lit le plus tôt possible.
Ces piqûres sont généralement observables sur les parties découvertes du corps (bras, cou, dos…) et iront en augmentant avec le nombre de punaises.

L’impact psychologique n’est pas négligeable pour les personnes inquiètes de s’endormir et d’être piquées dans leur sommeil, ou encore appréhendant que des enfants subissent cela…
On n’ose plus recevoir de visiteurs chez soi ou bien l’on s’interdit de se rendre chez des proches de peur de les infester à leur tour.

Enfin, certains logements peuvent devenir à proprement parler invivables car surinfestés, avant que l’infestation n’atteigne les voisins en cas de logements collectifs.

Plusieurs règles à retenir pour stopper cela : communiquer votre difficulté du moment à votre entourage pour qu’il fasse de la prévention/observation, essayer de déceler au plus tôt la présence de ces nuisibles, les combattre le plus efficacement possible dès qu’ils sont détectés.

 tel Devis 04 82 33 61 82
Interventions
06 74 16 56 42

Nos autres métiers